Repères théoriques

 

  • La GESTALT THERAPIE

 

Gestalt vient du verbe allemand "gestalten", qui signifie  

         émerger,

         prendre forme.

 

Elle s'inscrit dans le courant des psychothérapies humanistes relationnelles, envisageant la personne comme un être en contact avec un environnement, tous deux s'influençant dans l'émergence de leur forme. 

Inspirée des philosophies orientales et de la phénoménologie occidentale, elle met l'accent sur le processus en cours dans la situation:

 

Que se passe t -il pour moi ici maintenant?

 

Elle réhabilite notre ressenti et l'ancrage physique de nos maux dans notre corps, trop souvent encore déconsidérés dans notre culture occidentale. Elle se développe dans une perception de l'être holistique, vivant différentes dimensions à la fois: physique, énergétique, sociale, affective, intellectuelle et spirituelle.

 

Qu'est ce que cela me fait?

 

Elle permet de développer "l'awareness", l'attention latente, la perception subtile, par notre placement dans la posture d'observateur de soi même, et de la situation qui nous engage, bienveillant et non surveillant, dans cet entre deux de la relation.

 

Avec cette distance de regard, ce pas de côté... nos émotions, nos mécanismes réactifs de résistance (rejet, illusion, évitement, projection etc) et autres systèmes de défense deviennent apparent. Nous les avons mis en place un temps fût-il, pour nous sortir d'un mauvais pas, mais malgré qu'ils ne soient plus d'actualité, nous les maintenons, ils gouvernent nos relations et entravent notre croissance aujourd'hui... 

 

Privilégiant le "sentir... comment?" au "savoir ... pourquoi?" , 

 

dans l'accueil de ce qui est donné de vivreet l'ouverture aux besoins fondamentaux sous-jacents à la souffrance, 

le processus de gestalt thérapie permet la re-mobilisation vers un nouveau possible

 

 Une fois les systèmes de défense débusqués, la blessure qui les a occasionnés soignée, un nouvel ajustement créateur à la situation devient en effet possible, ouvrant au changement dans nos vies.

 

La Gestalt thérapie s'appuie sur la notion de  responsabilité de son existence, redonnant ainsi à chacun son pouvoir d'action sur sa vie.

 

 Champs d’application:

 De nos jours, la  Gestalt est utilisée en cabinet de psychothérapie, dans les professions des secteurs médico-sociaux, éducatifs, hospitaliers, carcéraux,  en développement personnel,  et dans le champ des organisations :  en formation et conseil, pour les acteurs du changement, facilitateurs en nouvelles formes de gouvernance, auprès d’entreprises ou institutions, en coaching individuel, d’équipe et de projet.

 

  • La psychologie transpersonnelle

 

est une école de psychologie considérée comme la quatrième vague en psychologie (après la psychanalyse, le cognitivo-comportementalisme, le courant existentiel-humaniste).

Emergeant avec la pensée de précurseurs comme Carl Gustav Jung et Roberto Assagioli notamment, elle prendra forme au début des années 1970 de la rencontre entre plusieurs thérapeutes, dont Abraham Maslow (cofondateur de la psychologie humaniste) et Stanislav Grof (fondateur de la respiration holotropique).

 

Elle intègre les apports des autres courants de la psychologie en y ajoutant sa spécificité psycho-spirituelle : les données philosophiques et pratiques des grandes traditions spirituelles (religions et chamanisme), ainsi qu’une étude approfondie des états modifiés de conscience.

 

Les thérapies transpersonnelles d'hier comme aujourd'hui, dans nos multiples cultures, usent de diverses méthodes, pratiques, grilles de lecture, outils pour "reconnecter" l'être à sa totalité  (corps, émotions, mental, esprit) à sa nature divine, à la dimension sacrée de notre existence: respiration holotropique, hypnose, transe chamanique, usages de plantes, rituels, media artistiques et symboliques,  méditation, introspection...

 

Stanislas Grof définit la psychologie transpersonnelle comme

 

« une discipline visant à faire une synthèse de la spiritualité authentique et de la science ».

« Le transpersonnel c’est ce qui intègre et transcende l’individualité, relie à soi, aux autres et à l’univers. »

 

Les thérapeutes transpersonnels accompagnent des personnes en souffrance ou en quête de sens le regard tourné vers la recherche de notre propre paix intérieure, dans un au delà du "moi", dans l'accueil et l'ouverture aux différents mondes (visible, invisible) et niveaux de réalités qui font nos vies.

 

Ce regard implique la conscience d'être à la fois un Tout unique en soi, individu, mais aussi partie d'un grand Tout, traversé par l'intelligence cosmique qui prend forme en la Vie sur Terre, en interconnexion à TOUTE la création. 

Rien ne m'est étranger...

 

Cette non séparation des phénomènes change totalement notre vision des difficultés dans nos vies, le récit que l'on se fait de la vie.. elle pose la question du libre arbitre, de la responsabilité de ce que nous vivons, mais aussi de ce que les "autres" vivent...

 

Champ d'application: le mouvement transpersonnel touche toutes les sphères de l'activité humaine qui peuvent être inspirées par une conception sacrée du monde, telles que le social, le spirituel, l’anthropologie, l’écologie, l’art, le culturel, le scientifique, etc.

 

  • La vision intégrale

 

Rejointes dans leurs fondements par les avancées des physiciens quantique et les recherches dans le paradigme de la Conscience, les thérapies transpersonnelles et la Gestalt révèlent toute leur potentialité dans une approche intégrale, holarchique qui prend en compte et relie tous les aspects de la manifestation, comme en témoigne notamment le théoricien Ken Wilber.

 

Ici le curseur est poussé un peu plus loin encore quant à la vision de ce que nous sommes: de la matière-conscience, un être relatif traversé d'absolu, un Tout partie d'un Tout...oui..mais... lui même partie d'un Tout... façon poupées russes, à l'infini.. un être régi comme toute la création (à ce dont nous pouvons témoigner aujourd'hui) par des principes d'interconnexion de toutes choses, et d'intrication des phénomènes,  rendant caduque tout récit d'une réalité intrinsèque de l'expérience,  rendant  "illusoire", à mesure que l'on en fait l'experience, chaque couche de manifestation. 

 

Un regard intégral nous mène à "percevoir" que TOUT est représentation.... y compris nous même, et le monde  "réel" que nous croyons observer, expérimenter.

Plus de récit de soi qui tienne, plus d'histoire, plus de personne "en soi"...

Ces étapes dans l'investigation des profondeurs de l'être et de l'univers, nous ouvrent chaque fois à un autre ordre de réalité qui vient donner sens à bien des impasses, incompréhensions et difficultés dans nos vies teles qu'elles étaient perçues jusque là....

Ce...jusqu'à la prochaine limite...le prochain plafond, ou effondrement, le prochain accès à une nouvelle dimension de la Conscience inexplorée,  à un autre Tout ..ou...?

 

 

L'advaita vedanta (traduit communément par "non dualité") science et philosophie védique de l'Inde ancienne, véhicule cette vision de l'Etreté, de l'Etre-Conscience, a-spatial, a-temporel; elle nous est transmise par les rishis, et mahatmas, Êtres éveillés: la paix advient non pas parce que nous sommes une personne libérée de ses blessures, mais parce qu'il n'y a pas de "personne" pour souffrir...

Pas de personne (mental séparé) pour croire, se limiter et s'identifier à une instance psychique qui souffre... JE est bien Là, mais les frontières de l'ego sont dissipées...l'Être CONNAIT et vit son essence: la réalisation de la Nature inconditionnelle car inconditionnée de la Conscience. 

C'est dans cet abandon total à la Vie, à ce qui EST,  pleine Presence nue, au delà de toutes nos constructions, rétractations, oppositions, que l'humain semble déployer sa pleine potentialité: d'amour, de clairvoyance, de puissance créatrice.

 

 

 

 

 

Déontologie

Télécharger
CODE de DEONTOLOGIE du GESTALT THERAPEUTE
Code de Déontologie du Gestalt thérapeut
Document Microsoft Word 153.3 KB